nutrifitconseil@gmail.com

74890 Bons en chablais

 06.50.92.66.45

  • Facebook Social Icon

Tout à gagner avec la méditation

Bien loin de l’image des hippies en transe au cœur d’un temple sombre de Katmandou, la méditation est une source incomparable de profond bien-être, à portée de main, sans équipement et à raison de quelques minutes par jour. De nombreuses études[1] ont démontré ses bienfaits physiologiques et psychologiques.

Voici une liste non exhaustive des bénéfices :

 

- Réduction du stress et de l’anxiété.

- Renforcement du système immunitaire.

- Renforcement des émotions positives et des facultés d’attention.

- Diminution des troubles de l’attention et de la tension artérielle.

- Allongement de la longévité pour les personnes souffrant d’hypertension artérielle.

- Amélioration des capacités d’apprentissage.

Au-delà de tous ces bénéfices, quel est le but ultime de cette pratique ?

 

Il n’y a pas de réponse ferme à cette question. Certains diront qu’il s’agit d’exercer sa concentration, de fixer son attention sur une chose particulière ou encore d’être présent à l’instant, ici et maintenant. Personnellement, mon objectif méditatif est la vacuité, qui n’est pas le vide mais une conscience spontanée libérée des pensées incessantes. C’est dans cette vacuité que je suis connecté à l’Univers, Libre.

Comment commencer à méditer ?

-Asseyez-vous. Fermez les yeux.

-Prenez 3 grandes inspirations par le nez, soufflant par la bouche.

-Puis respirez par le nez et concentrez-vous sur le rythme de votre souffle.

-Des pensées vont se présenter à vous. C’est normal. Revenez à votre respiration.

-Pour vous centrer, compter vos respirations jusqu’à 10.

-Si vous vous perdez dans vos pensées, ce n’est pas grave. Sans culpabiliser, recommencer le compte des respiration depuis le début.

Pour aller plus loin, je vous invite à retrouver des audios sur youtube

Pratiquée chaque jour quelques minutes, comme une activité physique, la méditation deviendra indispensable à votre quotidien.

 

[1] http://news.harvard.edu/gazette/story/2011/01/eight-weeks-to-a-better-brain/